jeudi 12 décembre 2013

PEINTURE INTUITIVE ET ART THERAPIE



Pour peindre il n’est pas obligatoire de savoir dessiner, mais plutôt d’être à l’écoute des mouvements in/extérieurs de son corps.

Dessiner des formes pour entraîner d’abord le bras puis petit à petit mettre en mouvement tout le corps pour lui donner plus de souplesse, libérer toutes les tensions susceptibles de le bloquer et bloquer ainsi toute l’énergie créatrice. Le trait viendra petit à petit.

Mon enseignement est essentiellement basé sur l’apprentissage de la confiance en soi et  la suppression du jugement. Et surtout oser, oser faire, il n’y a aucun risque si ce n’est celui de réussir à créer.

La peur de rater inhibe d’où l’importance de renouer avec son enfant intérieur, celui qui crée sans aucune limite et avec joie.


L’action de peindre c’est la mise en mouvement d’un senti, d’une émotion que nous avons à l’intérieur de nous et que nous avons besoin d’exprimer, autrement que par les mots.
C’est une autre forme de langage.
C’est aller de l’intérieur vers l’extérieur.

L’œil capte, la main exécute. Pour peindre il faut savoir regarder, observer et s’imprégner de tout ce que l’on rencontre.
On ne peint pas de la même manière au couteau, au pinceau. De même peindre à la main ou les yeux fermés induit carrément une autre énergie. La main devient le prolongement direct du ressenti et avec les yeux fermés le regard n’interfère pas et nous sommes directement en relation avec la source créative.

C’est une aventure car rien de précis n’est arrêté au départ. Le fait de dessiner, de tracer des limites peut empêcher toute ouverture au débutant. Nombre de mes élèves ont découvert le bonheur devant la découverte de leurs possibilités artistiques, il y en a même qui ont été jusqu’à exposer, vendre et à recevoir des commandes.







1 commentaire:

  1. Super ce blog, j'attends avec impatience d'autres nouvelles, les dates d'expos, etc...

    RépondreSupprimer